Cette IA sait si vous êtes déprimé à votre manière de parler

La depression dépistée par l'IA

Le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) a développé une intelligence artificielle capable de déterminer si quelqu’un est atteint de dépression en analysant ses paroles.

Il s’agit là d’un travail de plusieurs heures pour un professionnel de santé. Discuter avec le patient, poser les bonnes questions, se renseigner sur ses antécédents ou son mode de vie.

C’est là qu’intervient cette IA. Présentée comme un réseau neuronal capable d’analyser aussi bien les paroles du patient que les comptes rendus textuels de ses entrevues avec le médecin, elle peut ainsi détecter les signes d’un dépression. Le docteur Tuka Al Hanai, du département de génie électrique et informatique du MIT, nous explique : « les premiers signes d’une personne heureuse, excitée, triste ou souffrant de troubles cognitifs graves comme la dépression, se trouvent dans son discours ».

Comment ça marche ?

Le principe est assez simple. Les chercheurs fournissent à l’intelligence artificielle le discours d’une personne, déprimée ou non. Elle va alors le comparer à une banque de discours de personnes atteintes ou non de dépression et détecter d’éventuelles similitudes. Le docteur Al Hanai précise : « le modèle voit des séquences de mots ou un style de parole et détermine que ces modèles sont plus susceptibles d’être observés chez les personnes déprimées ou non déprimées. »

Dans sa phase de test, l’IA à obtenu un taux de réussite de pas moins de 77% dans ses diagnostics, ce qui est très encourageant.

Dans l’avenir

Avec de tels résultats, on pourrait facilement imaginer de multiples utilisations de cette IA dans l’avenir. Que ce soit comme assistant des professionnels de santé pour les aider à établir un diagnostic ou même sous forme d’application mobile analysant les messages d’un utilisateur afin d’alerter en cas de symptômes de la dépression détectés.

Articles similaires