L’IA de Google DeepMind est capable de diagnostiquer 50 maladies oculaires

DeepMind, votre futur ophtalmo

L’intelligence artificielle développée par DeepMind, une société appartenant au géant Google, est maintenant capable de dépister une cinquantaine de maladies oculaires comme le ferait un ophtalmologue professionnel.

Dans un avenir proche, l’intelligence artificielle pourrait bien remplacer, ou tout du moins seconder les ophtalmologues. En collaboration avec l’Institut d’ophtalmologie de l’University College de Londres et le Moorfields Eye Hospital, l’entreprise DeepMind a appris à son intelligence artificielle à diagnostiquer 50 maladies oculaires possibles avec une précision de 94%.

Comment ça marche ?

L’IA s’appuie sur des scanners rétiniens en 3D pour repérer des atteintes telles que la DMLA, le glaucome ou le décollement de la rétine. Elle est également capable de classer les différents cas en fonction de leur urgence, ce qui permettra de réduire considérablement le délai entre la réalisation d’un examen et la pose d’un diagnostic. En effet, même un praticien aguerri a besoin de temps pour analyser et interpréter un scanner. Pouvoir diagnostiquer plus rapidement permettra ainsi d’éviter que le cas du patient ne s’aggrave, et donc avoir de meilleures chances de sauver la vue du patient.

La phase d’apprentissage

Avant d’en arriver là, les chercheurs ont dû apprendre à leur IA à pouvoir reconnaître les différentes maladies. Pour ce faire, ils lui ont fourni une base de données de 15 000 scanners rétiniens de patients différents. Ils ont également appris à leur logiciel à segmenter les images, c’est à dire à reconnaître les différentes parties de la rétine et à les caractériser.

Une étape fastidieuse mais qui en valait la peine étant donné la précision et la rapidité des diagnostics.

Cette étude nous montre dans tous les cas que l’intelligence artificielle sera bientôt capable d’assister les médecins dans leur quotidien et ainsi espérons le de sauver toujours plus de vies.

Articles similaires