Une œuvre d’art réalisée par une intelligence artificielle sera bientôt vendue aux enchères

Le portrait d’Edmond Bellamy

La société de vente aux enchères Christie’s va vendre le mois prochain à New York une œuvre d’art créée par une intelligence artificielle.

Vous avez bien lu. Après la médecine, la psychologie ou encore les jeux vidéos, voilà que l’IA s’attaque à l’art. Mais l’intelligence artificielle peut-elle faire de l’art ?

Apparemment oui, vu que la maison Christie’s vendra aux enchères au mois d’octobre le portrait d’un homme trapu vêtu d’une redingote noire créé de toutes pièces par une IA. Une œuvre qui n’est pas sans rappeler les tableaux peints durant le XIXe siècle. 

Cette réalisation a été imprimée sur toile et nommée Le Portrait d’Edmond Bellamy. Elle sera ainsi vendue aux enchères du 23 au 25 octobre prochain.

Et même si beaucoup de nouveautés concernant l’IA nous viennent des USA, nous devons l’existence de cette œuvre à trois Français, qui se font appeler le Collectif Obvious. Bien que ce nom fasse très organisation de super-vilains, il n’en est rien. Il s’agit en fait de spécialistes de l’intelligence artificielle qui exercent leur talent à travers l’art.

Le fonctionnement

Sans rentrer dans les détails techniques, voici comment la réalisation d’une telle œuvre a été possible. 

Cette image a été créée par un GAN (Generative Adversarial Networks, ou Réseaux Antagonistes Génératifs). Il s’agit en fait de deux algorithmes qui se confrontent l’un à l’autre.

Une brève introduction aux GANs, par Ian Goodfellow d’OpenAI

Le premier algorithme va générer des images successives qui seront comparées par le deuxième algorithme à des œuvres d’art existantes pour déterminer si l’image créée est réaliste ou non. 

Cette opération est répétée en boucle jusqu’au moment où il devient impossible de savoir si l’image générée a été créée par un humain ou une IA.

Mais est-ce bien de l’art ?

Car on est en droit de se poser la question. Il ne s’agit pas là de la première œuvre d’art créée par l’IA. En 2016, une IA a également réalisé un tableau intitulé à la manière de Rembrandt après avoir analysé un grand nombre des tableaux du peintre. 

En musique également, l’IA fait parler d’elle. L’an dernier, un algorithme de Sony a créé une nouvelle chanson des Beatles. Intitulée Daddy’s Car, vous pouvez l’écouter sur YouTube.

Il existe bien d’autres exemples, et l’avenir ne fera qu’en apporter davantage. C’est pourquoi on peut se demander s’il s’agit bien de créativité ou de mimétisme. Un question plutôt difficile à trancher.

Articles similaires