Une intelligence artificielle capable de prédire les répliques sismiques

Séisme en Equateur

Les chercheurs du géant Google et de la très célèbre Harvard University ont mis au point une IA capable d’effectuer le même travail de prévision des répliques de séisme que les sismologues avec autant de précision.

Comment ça marche ?

Les chercheurs de Google et d’Harvard ont alimenté leur IA avec les données de 199 séismes majeurs récents à l’origine de 130 000 répliques. C’est ce qu’on appelle le machine learning (ou apprentissage automatique en français). Durant ce processus, toutes les répliques ayant eu lieu dans un périmètre de 50km à la verticale et 100km à l’horizontale ont été pris en compte.

Des résultats prometteurs

Les résultats sont époustouflants car plus fiables et plus précis que les méthodes utilisées aujourd’hui par les sismologues.

Brendan Meade, professeur du département Earth & Planetary Science à l’Université de Harvard et ancien chercheur de Google, commente : « Il s’avère que les résultats obtenus peuvent être interprétés. Nous aurions pu, dans le cas de séismes passés, interroger ce modèle et anticiper avec une certaine précision les endroits où ont eu lieu leurs répliques. Cela ouvre également de nouvelles théories physiques sur ce qui déclenche les tremblements de Terre. »

Les chercheurs à l’origine de cette étude disponible à l’origine dans la revue scientifique Nature (Phoebe DeVries de Harvard, Martin Wattenberg et Fernanda Viegas de Google), précisent cependant ne pas être eux mêmes sismologues et invitent donc les spécialistes de ce domaine à évaluer leurs travaux.